Premier achat pour louer : comment s’y prendre ?

P

Faire ses premiers pas dans le secteur de l’investissement locatif n’est pas un exercice simple. En réalité, l’achat est l’étape cruciale voire la base de cette affaire. Lorsque cette phase est réussie, le reste sera facile pour l’investisseur. Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour réussir un tout premier achat destiné à la location.

Choisir un secteur géographique porteur

La première chose à faire avant d’acheter pour louer c’est de choisir l’emplacement du bien en question. En effet, il doit s’agir d’un secteur porteur qui garantit un niveau de rentabilité intéressant.

Il faut ainsi choisir une ville qui est dotée d’un fort accroissement démographique en continu et un quartier accessible. Par accessibilité, on entend une zone bien desservie par les transports et dotée de toutes les infrastructures essentielles.

L’investisseur doit ainsi se renseigner sur la proximité des établissements scolaires, des universités, des entreprises, des hôpitaux, des commerces, etc. Aussi, le bassin d’emploi est un élément à ne pas négliger, car il peut jouer un grand rôle dans le succès du bien à louer.

De plus, l’emplacement doit être une zone où la demande locative est forte. C’est en réalité l’une des garanties d’un investissement rentable et d’une plus-value lors de la revente. Pour ce faire, il est conseillé de faire une comparaison des perspectives de plus-value entre les régions. Il est à noter que la plus-value peut être intéressante dans certaines régions et moins attractive dans d’autres.

Définir la typologie du bien

Avant d’acheter un bien à louer, l’investisseur doit aussi définir le genre de bien qu’il souhaite acquérir et mettre en location. Ici, le type de bien dépendra de la cible. Il faut éviter donc de faire intervenir son affect dans le choix du bien immobilier. En réalité, l’affect peut faire perdre de vue l’objectif principal qui est l’assurance d’un investissement rentable.

Par ailleurs, lorsqu’un bien est choisi sans affect, il y aura plus de chances qu’il plaît à d’autres personnes. Par conséquent, l’investisseur pourra facilement trouver un preneur. En d’autres termes, il faut que le bien en question soit louable et adapté aux besoins de la cible.

Par exemple, pour les étudiants, on privilégiera les petites surfaces comme les studios.

Définir le type de location

L’autre aspect à ne pas négliger lorsque l’investisseur souhaite acheter pour louer, c’est le type de location qui sera pratiqué. Il existe ainsi différents types de location qu’il convient de souligner.

Il y a la location meublée qui permet de fixer un loyer plus important et de se démarquer de la concurrence. De même, ce type de location présente moins de risques d’impayés étant donné que le bail est de courte durée. Le bémol est qu’il s’agit d’un investissement assez conséquent en amont.

Il existe également la location saisonnière qui connaît un éternel succès. Elle offre de nombreux avantages comme la rentabilisation de l’achat immobilier ainsi que la garantie de l’occupation en permanence du bien. C’est donc une manière de faire vivre son bien et d’éviter de le laisser vide et sans entretien. L’inconvénient est qu’il est souvent difficile de gérer cette activité vu que c’est un type de location très convoité. Il faudra ainsi du temps pour gérer les annonces et répondre aux appels et demandes. Enfin, il y a la colocation qui désigne la location à plusieurs.

Simulez votre assurance habitation
DEVIS GRATUIT & SANS ENGAGEMENT